Les insectes volants sur Toulouse et sur Montauban

La guêpe sur Toulouse et sur Montauban

Il existe plusieurs types de guêpes et ces guêpes sont classifiées selon deux « modes de comportement » :

  • Les guêpes solitaires : qui comme leur classification nous le montre, ce guêpes n’ont pas vertu de vivre dans un nid donc celles-ci ne seront pas concernées.
  • Les guêpes sociales : qui elles vivent en communauté hiérarchisée au sein d’un nid. Ces espèces sont les guêpes communes, germaniques, polistes gauloises, des bois.

 

Les guêpes rencontrées sur Toulouse et Montauban mesurent en général entre 12 et 17 mm avec une reine légèrement plus longue soit 20 mm.
Elles sont de couleurs jaune et noire, dépourvues de poil contrairement à l’abeille, leurs tâches et leurs dessins sont différents pour chaque espèce.
La guêpe possède un resserrement en haut de son abdomen, elle construit son nid à l’aide d’une substance qu’elle fabrique (salive + cellulose qu’elle trouve en rognant du bois) et qui donne ce « papier mâché » marron.
La guêpe peut construire son nid à peu près partout en intérieur comme en extérieur, elle tirera toujours le meilleur profit du volume où elle décidera d’établir sa colonie (granges, cabanons de jardin, combles, garages, arbres, buissons…).
Elle ne recolonise pas deux fois le même nid donc chaque année l’ancien est abandonné pour la construction d’un nouveau.
Les guêpes se nourrissent de fruits et son très attirées par le sucre (confitures, sirop…).
Un nid de guêpes peut atteindre une population de 20 000 individus.
guêpe-et-son-nid

 

Le frelon sur Toulouse et sur Montauban

Le frelon européen

Le frelon fait également parti de la famille des guêpes sociales.
Ses dimensions en font une très grosse guêpe :

  • Les mâles font entre 21 et 28 mm
  • Les ouvrières font entre 18 et 25 mm
  • La reine peut atteindre 35 mm

Sa couleur est brune orangée, noire et jaune.
Ses pattes sont brunes à noires contrairement au frelon asiatique qui a les pattes jaunes.
Le frelon européen n’est pas agressif de nature mais le sera lorsque vous serez à proximité de son nid.
Ils vivent en colonie pouvant contenir de 100 à 1000 individus le temps d’une année et meurent à la venue du froid à l’exception des femelles fécondées.
Leur nid est toujours ouvert vers le bas, on le trouve généralement sous un abri ou dans le creux d’un arbre. Il ne sera jamais très haut.
Une reine fécondée peut produire plus de 40 œufs par jour.
Le frelon est un chasseur nocturne.
Il se nourrit de mouches entre 60 et 80 mouches par jour mais aussi de sauterelles, de criquets, de chenilles, de guêpes aussi.

frelon-européen-et-frelon-asiatique

Le frelon Asiatique (Vespa Velutina)

Il a été identifié dans le sud-ouest en 2004.

  • Les ouvrières font 20 à 25 mm.
  • La reine peut atteindre 30 mm.
  • Le frelon asiatique est légèrement plus petit que le frelon européen.

On le reconnait de son cousin le frelon européen a ses pattes aux extrémités jaunes.
Redoutable prédateur pour les insectes pollinisateurs et plus particulièrement pour les abeilles, il n’est pas plus dangereux ou agressif pour l’homme que son cousin le frelon européen.
Son nid est semblable à celui de son cousin mais peut atteindre des hauteurs impressionnantes jusqu’à 25 m observé sur Toulouse et sur Montauban.
La population de leur nid peut atteindre 2000 individus.

Nid-Frelons

 

Le moustique sur Toulouse et sur Montauban

Le moustique est un insecte holométaboles passant par 4 phases de développement ; œuf, larve (4 stades larvaires), nymphe et adulte.
Les trois premiers sont aquatiques, le dernier aérien.

Au stade adulte, sa taille varie selon les genres et espèces de 3 à 40 mm mais elle ne dépasse que très rarement les 10 mm.
Les adultes mâles et femelles se nourrissant de nectar de fleurs, ils participent à la pollinisation des plantes.

La plupart des espèces ont une activité nocturne ou crépusculaire.
Parmi les nombreuses familles de moustiques présentent dans notre région seul les Culicidés piquent (le mâle ne pique pas).
Les mâles se déplacent assez peu de leur gite, et leur longévité est relativement faible.
La femelle peut migrer jusqu’à 100 km de son lieu de naissance (transport passif par le vent).
Pour les espèces hématophages, l’alimentation en sang est nécessaire à la ponte.
La piqûre généralement nocturne dure 2 à 3 secondes si le moustique n’est pas dérangé. On les trouve en général dans les endroits calmes, humides et dépourvus de courants d’air.
48 heures après l’éclosion de la nymphe le moustique s’accouple.
Durant les quelques semaines de sa vie, la femelle pondra des centaines d’œufs dans l’eau stagnante qu’elle trouvera sur son chemin.

Les espèces les plus contraignantes sur Toulouse et sur Montauban sont :

  • L’Aèdes plus connu sous le nom de moustique tigre et reconnaissable par son corps et ses pates rayés noirs et argents, ce petit moustique est également vecteur de la dengue, du chikungunya et de la fièvre jaune.
  • Les deux autres espèces sont le Culex et l’Anopheles.

 

La mouche sur Toulouse et sur Montauban

La mouche domestique

Les adultes mesurent environ 6 mm de long et on 12 mm d’envergure.
Leur thorax gris présente 4 nervures.
Au repos les ailes restent déployées.
La femelle pond de 800 à 1000 œufs en 4 à 5 fois.
Les larves sont pondues et vivent dans le fumier, les déchets alimentaires, les ordures ménagères.

mouche

La mouche de ferme

Cette mouche vit environ deux mois.
Elle possède des reflets jaunes sur le thorax.
Elle vit avec le bétail dans les prés et rentre dans les habitations à l’automne pour y passer la période de froid bien au chaud.
Elle pond dans les bouses de vaches, fumier.

La mouche de grenier

Longue de 6 à 10 mm, elle est trapue, grisâtre.
Elle peut former des rassemblements de plusieurs milliers d’individus autour des points d’éclairage.
Les adultes se nourrissent du nectar des fleurs.
Elles retournent dans nos habitations à la fin de l’automne pour hiverner.
La femelle pond ses œufs sur le sol, dans des tortillons rejetés par les lombrics, et les larves pénètrent les vers de terre à l’intérieur desquels elles vivent en parasites.

Pour tous renseignements, CLIQUEZ-ICI